top of page

L'erreur à ne pas faire dans une salle de bain zéro déchet !

Dernière mise à jour : 21 févr.


salle de bain zéro déchet


Quand on commence à s'intéresser à la démarche zéro déchet, on le fait soit pour faire des économies, soit par conviction écologique, soit pour notre santé (un mix de tputes ces raisons est tout à fait possible).


Moi même dans cette démarche zéro déchet depuis 7 ans, j'ai produit quelques erreurs.

Je te livre ici la pire erreur que j'ai commise dans ma démarche. Histoire que tu ne fasses pas la même et que tu te questionnes en amont quant à tes choix de consommation !


 

J'ai débuté la transition biologique de mon alimentation il y a plusieurs années.

Travaillant dans l'agro-alimentaire à l'époque, je faisais attention à ce que je mettais dans mon assiette.


Puis j'ai commencé à me questionner sur la composition de mes cosmétiques. J'ai donc voulu à la fois avoir des produits plus sains pour moi mais également réduire les contenants en plastique que j'achetais.


La solution qui m'est apparue alors a été de fabriquer mes propres cosmétiques.

J'ai toujours été manuelle et aimé suivre des recettes.


Alors je me suis rendue sur des boutiques en ligne d'ingrédients biologiques pour fabriquer mes propres cosmétiques.


J'ai ainsi fabriqué :


- du savon solide

- du shampoing liquide

- puis du shampoing solide

- du déodorant

- du démaquillant

- de la crème pour les mains

- du sérum pour le visage

- de la lotion "tonique"

- du dentifrice


J'étais hyper fière de moi. Des produits sains, biologiques, fabriqués par moi-même et la plupart du temps efficaces (je n'ai jamais réussi à trouver un shampoing solide adapté).


Mais voilà, ce genre de produits ne se gardent que 3/4 mois. Il fallait donc tous les 3/4 mois, faire l'inventaire des ingrédients qui me restaient, et commander ce qu'il me manquait.


Ce n'est pas tant le temps que ça prenait à faire qui m'embêtait, mais plutôt :


1/ acheter des ingrédients eux-mêmes emballés => on perdait la logique d'éliminer les déchets


2/ être en rupture de produit si je n'anticipais pas assez la commande.


3/ me rendre compte que j'avais voulu copier-coller mon mode de consommation "d'avant". Et je vais revenir sur cette dernière notion plus en profondeur.


 

Quand on réalise une transition écologique, ce n'est pas notre ancien modèle qu'il faut copier et adapter à la sauce "zéro déchet" ou "bio".


NON.


C'est d'abord notre mode de consommation et nos habitudes qu'il faut revoir.


Mon erreur a été de vouloir exactement les mêmes produits d'hygiène qu'avant, alors qu'en réalité j'aurais dû me rendre compte que je n'en avais pas besoin.


Pour te donner un exemple, le démaquillant me paraît être le plus flagrant.


Un démaquillant c'est une huile végétale mélangée à de l'eau (basiquement). Pour la recette que j'avais, je devais acheter :


  • de l'hydrolat de telle fleur adaptée à ma peau

  • + telle huile adaptée à ma peau,

  • + une vitamine pour conserver le mélange

  • + tel ingrédient pour des yeux qui ne soient pas irritées,

  • +,

  • +,

  • +,

  • +,.....


Alors oui, ça sentait bon, c'était efficace, c'était cool à faire mais...


...Mais je n'avais pas besoin de tout ça en réalité. Je n'avais pas besoin d'avoir un mélange de tous ces ingrédients conditionnés dans un petit flacon que je re-fabriquais encore et encore.


Aujourd'hui, j'achète une seule huile végétale bio et je me démaquille avec cela seulement. Si j'ai la peau grasse à l'issue de ce démaquillage, et bien je rince à l'eau tiède. Ca marche et c'est suffisant ! Le reste n'est qu'une option ! Par ailleurs, l'huile se garde longtemps donc je n'ai plus de problème de conservation.


Si un jour j'ai la peau sèche, j'utilise cette huile également, pas besoin de crème spéciale avec des ingrédients spéciaux, à fabriquer et conditionner dans un petit pot qui ne se conservera que 3/4 mois.


Pour le savon solide, j'ai décidé de laisser les professionnelles s'en charger.

Pour une qualité de savon qui respecte la peau, il faut qu'il soit saponifié à froid et sans glycérine rajoutée. J'achète donc mon savon solide à des savonnières que j'ai sélectionnées avec soin. J'ai d'ailleurs beaucoup moins d'acné depuis que j'utilise ce genre de savons. Ils moussent bien et ne laissent pas la peau sèche. Je le prends par 10, comme ça c'est moins cher et ça me dure un peu. Je ne pourrais plus m'en passer.



Aujourd'hui les produits d'hygiène de ma salle de bain zéro déchet sont :


  • un savon solide : achetée à une savonnière


  • un shampoing liquide : acheté en vrac chez ma coiffeuse


  • une huile végétale : démaquillage + peau si besoin


  • un déodorant crème : je continue à le faire celui-ci car vraiment facile et avec des ingrédients que j'utilise pour autre chose (huile de coco bio, cire d'abeille, huile essentielle de palmarosa, bicarbonate de soude, fécule de maïs). C'est le seul produit d'hygiène que je fabrique.


  • un dentifrice du commerce, marque S****L. Je n'ai pas encore réussi à m'en passer. Le dentifrice fait maison, ou écolo ça me laissait les dents dans un sale état (car sans doute sans fluor même si je n'ai pas assez creusé le sujet). Je sais que d'autres personnes engagées dans la démarche zéro déchet ont eu des soucis de dents également... Je privilégie donc ma santé jusqu'à trouver une solution.


Et voilà c'est tout. Et ça me suffit amplement.


Autre avantage, ça fait du bien au moral de se déposséder de tout ce surplus.


J'ai toujours un sourire quand je me rends chez des personnes dont la salle de bain est inondée de produits en tous genres. Je ne juge pas (j'ai été comme ça) mais je suis contente de m'être passée de ce mode de consommation.


Je t'en parle dans un autre sujet d'ailleurs : En quoi la démarche zéro déchet te fait du bien personnellement ?


J'espère que ce retour d'expérience te sera utile pour ta propre démarche et que tu ne recopieras pas mon erreur !


N'hésite pas à me dire ce que tu en penses.

 

Si tu aimes ce genre de sujets ou que tu souhaites t'améliorer dans ton mode de consommation, tu peux t'inscrire à ma newsletter.


Cela te permet d'apprendre pleins de choses intéressantes au sujet du zéro déchet, d'un mode de consommation et de vie plus responsable, de profiter en avant première des nouvelles sorties de produits et bien sûr, de recevoir plein de positivité !


 

Pour accompagner ta nouvelle salle de bain minimaliste, retrouve sur ma boutique d'autres articles écologiques qui pourraient t'aider à réduire tes déchets tout en respectant ta santé et la planète.


Fabriqué de mes mains dans mon atelier à 5 min de l'océan, ils sont conçus de manière éco-responsables pour respecter au mieux ta santé et la planète !







31 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page